Archives pour l'étiquette Live_Report

2018-03 LES HUMEURS CEREBRALES + THE CROOK & THE DYLAN’S – Visages du Monde – Cergy (95)

2017-12 DU ROCK PLEIN MA HOTTE – Forum Vauréal (95)

Décembre 2017.
Une soirée organisée par le groupe Hover Dust, du rock musclé et tellement déjanté, au profit des enfants du Secours Populaire.
Un jouet = une entrée.
Résultat 400 jouets récoltés pour le bonheur des enfants défavorisés.

Au programme
HoverDust
Full Throttle Baby
The Crook and The Dylan’s

Les images publiées sur ce blog ne sont pas libres de droits.
Toute utilisation sans autorisation du photographe est illégale.
©Bruno Beucher

 

2017-07 UN VENDREDI ECAUSSYSTEME – Gignac (Lot)

Compte-rendu de la journée du vendredi au festival Ecaussysteme à Gignac dans le Lot.
Au programme :
- Un Air Deux Familles
- Wax Tailor
- Deluxe
- et mes amis The Crook & the Dylan’s en cloture magistrale de la soirée.
Tout ça accompagné par une équipe de bénévoles au top par une superbe ambiance de festival d’été.

2016-05 Deux jours au FIMU – Belfort (90)

Le FIMU ! Festival International de Musique Universitaire.

Un format original permettant à des groupes émergeants de se produire sur scène comme des grands.
J’ai accompagné le groupe The Crook & The Dylan’s qui jouait deux soirs devant un public enthousiaste.

Une organisation sans faille, des équipes techniques et logistiques très au point pour un accueil comme on voudrait en avoir tout le temps.
Un gros merci à Adèle pour la logistique au dernier moment, à Pauline pour l’accompagnement pendant deux jours et au service comm pour l’accréditation.

Plus d’images des deux concerts de The Crook & The Dylan’s à Belfort  ici

 

2015-09 FRIENDSTIVAL 6 – Pontoise (95)

Cette année l’équipe Benj & Friends du festival a remit ça pour nous proposer notre dose de musique dans une ambiance conviviale et festive.
Sauf que la pluie n’était pas invitée et pourtant …

Live Report : 2014-12 Festival Bring the Noise Oui FM – SPARK GAP + LOADING DATA + ROYAL BLOOD

Pour voir les galeries photos cliquez sur les images

Le Pont Ephémère accueillait ce soir là, la dernière soirée du Festival Bring The Noise 2014 organisé par notre radio préférée Oui FM.
A l’affiche les frenchies de Spark Gap et Loading Data pour ouvrir le feu avant la révélation de l’année Royal Blood.

Le Point Ephémère est une salle plutot sympa au niveau de l’ambiance mais qui a juste oublié d’investir un peu dans les lumières de face, d’où une soirée dans la pénombre qui n’a pas mis les nombreux photographes à la fête.

Après la présentation d’Aurélie, animatrice de BTN, Spark Gap ouvre les hostilités avec son rock nerveux et efficace, venu du Val d’Oise comme moi, ce qui ne gate rien ;) . La soirée s’annonce combative car il n’y a pas de pit photo et il faut jouer des coudes pour faire sa place sans trop emmerder le public invité par Oui FM.
Les zicos de Spark Gap envoient la purée ce qui n’est pas pour me décevoir à défaut de réaliser les images de l’année.

spark_gap_018

Vient ensuite le tour de Loading Data. La voix du chanteur est tout simplement chaleureuse et envoutante, les musiciens assurent comme des malades, même la jolie bassiste qui ne manque pas de jouer la carte de la seduction. (ne me remerciez pas pour cette remarque machiste, c’est cadeau !)
Coté musique c’est du tout bon stoner qui dépote façon Queens of the Stone Age. Du cool et du gros son bien rond.
Pour ce qui est des photos je touche le fond : carrément pas de lumière, a tel point que l’un des zicos finit par en  réclamer un peu lui aussi pour pouvoir bouger sur scène sans risquer l’accident.  Il y a également de plus en plus de monde dans la salle et du coup de plus en plus de difficultés à circuler.  Car je ne suis pas scotché devant la scène, et oui ! quand je peux j’évite.
loading data_001

La salle s’est bien remplie pour le set de Royal Blood présenté une dernière fois pour la soirée par Aurélie.
Ce duo british très garage est la révélation rock de l’année 2014. Il faut reconnaître qu’à eux deux ils font un sacré boucan. Une basse, une batterie, deux musiciens de grande classe et nous voilà embarqué, même si, a l’image de la soirée, la lumière se fait une fois de plus désirer.
Pour les photos nous avons droit à deux morceaux devant la scène et un morceau en fond de salle … pleine à craquer.
Ce que je trouve impressionnant c’est le son que Mike Kerr arrive a nous sortir avec sa quatre cordes. Un mix de guitare saturée et de basse bien ronde. Stupéfiant !
Ben Thatcher quand a lui est occupé à défoncer ses futs de manière très appliquée.
Le tout nous donne a voir et écouter un concert qui tient toutes ses promesses : de l’énergie et une prestation au service de compositions de très grande qualité.
Mon seul regret sera la quasi absence de communication avec le public. Les titres s’enchainent dans un set de 45mn. Seul un court « thank you to be here tonight Merry Christmas » viendra nous dire la joie de Mike et Ben d’être avec nous ce soir.

royal_blood_015

Au bout du compte une excellente soirée offerte par Oui FM et Bring the Noise, des comme ça on en redemande. MERCI OUI FM !!!

 

Live Report : EDEN PILL + CORSON + MADEMOISELLE K – 10 octobre 2014 – Forum de Vauréal (95)

Pour voir les galeries photos cliquez sur les images

Ce vendredi 10 octobre le Forum de Vauréal accueillait Mademoiselle K pour l’un de ses concerts annonçant son futur album chanté en anglais ce qui pour elle est une nouveauté.

Avant cela un groupe que l’on a coutume de qualifier de local ouvrait la soirée : Eden Pill.
Il se trouve que je connais ce groupe pour l’avoir déjà entendu, vu et shooté lors d’un concert plus tôt cette année. C’est un power trio constitué de deux très jolies filles : Alexandra à la basse et au chant et Isia à la guitare, ainsi que de Bertrand à la batterie.
Lors de ce concert en février dernier, je dois avouer qu’elles ne m’avaient pas convaincu. Le plaisir qu’elles auraient du prendre sur scène n’était pas au rdv et du coup le mien non plus.
Ce soir au Forum il en était tout autre. On a pu sentir dans la prestation de ces deux bombes et de leur acolyte un certain plaisir d’être là devant un public loin d’être acquis puisque pour la plupart il ne venait pas pour les voir, elles. Et pourtant leur prestation a été d’un bon niveau nous envoyant dans la tronche leur rock musclé en prenant cette fois-ci le plaisir indispensable puisque les sourires étaient sur les visages et l’investissement total. Bien joué les filles !
lien vers la galerie photos

Puis vint le tour de Corson, un chanteur français qui, depuis quelques temps, remporte un certain succès sur les ondes grâce a son titre « Raise me up ».
J’étais quelque peu curieux de découvrir cet artiste qui, pour le coup, m’a plutôt déçu avec une prestation assez ennuyeuse sans qu’il ne se passe grand-chose sur scène, avec bien souvent, et surtout au début, des petits problèmes de justesse dans la voix. La fin de son set fut plus agréable aidée sans doute par le moment tant attendu ou il chantât son succès du moment.

Enfin, ce fut le tour de Mademoiselle K que le public attendait tant.
Et il ne fut pas déçu ce public chaud bouillant puisque la miss est plutôt douée pour occuper la scène et envoyer du bois.
Je dois malgré tout regretter le fait qu’elle chante maintenant en anglais car une grande part de l’intérêt de sa musique réside dans sa sensibilité, son émotion, sa voix en permanence en équilibre précaire, le tout nous suggérant ses déchirures. Or en anglais il n’en est presque rien puisque sa voix est beaucoup plus posée et il n’est pas forcément aisé de capter les paroles, limitant ainsi les chances de ressentir cette émotion.
Heureusement la fin du set tient ses promesses lorsqu’elle chante ses titres bien connus du grand public et qui ont fait son succès comme « ça me vexe » ou « Final » d’excellente facture. Il n’en faut pour autant pas bouder notre plaisir de la voir sur scène, frêle, fragile et timide.

Give her a piece of chance !

Mademoiselle KForum Vauréal, 2014©Bruno Beucher/DALLE

Set list 

Corson

  • make a stand
  • Eldorado
  • We’ll come again
  • Made of Pain
  • Lost in the air
  • The Rain
  • Hurt
  • Raise me up
  • The Rainbow
  • Start the war
  • Loud

 

Mad K

  • Laaa la
  • Ru swimming
  • Hungry Dirty Baby
  • I can Ride a Fucked up Bull
  • Glory
  • Walk of Shame
  • Morning Song
  • Love Robots
  • Watch Me
  • C la Mort
  • Ça me Vexe
  • Final
  • Jalouse
  • Someday

 

Live Report : Festival Soirs d’Eté – 8 Juillet 2014 – Place de la République (Paris)

Mardi 8 Juillet

Troisième jour de festival – Troisième jour de pluies intermittentes et pourtant c’est organisé par la Mairie du 3é avec le concours de Oui FM.

Aujourd’hui c’est Nick Mulvey qui ouvre la soirée. Jolie introduction ma foi !
Avec sa musique calme et mélodique, il envoute la Place de la République et confirme un talent certain. Je serais curieux de le voir et l’écouter dans une salle a taille humaine, ce doit être un bon moment. Parfait également pour les jours de pluie au coin du feu.
nick_mulvey_001

Eugene Mc Guinness change quelque peu de rythme car pour le coup, sa musique convient très bien à ce type de festival. De la pop élégante et dynamique, envoyé par 5 garçons bien au point en provenance d’outre manche. Eugene nous délivre toutes les possibilités de sa voix tantôt chaude, tantôt légère.
mcguinness_001

La pluie continue a nous empoissonner mais qu’importe l’heure est a la musique.

Pour continuer dans le registre pop légère et certain dirons « féminine », Kodaline prend position sur la scène de la Place de la République.
Encore un bel ensemble de beaux gosses en provenance d’Irlande. Le chanteur a tout du Prince Harry de sa gracieuse majesté !
Leur musique est agréable et plait beaucoup au public présent, alors que la République se rempli de plus en plus, et devient noire de monde, contrairement au ciel qui se dégage pour nous assurer une belle soirée.
Leur titre a succès « One day » sera joué rapidement dans le set histoire de bien rappeler a tout le monde a qui on a affaire.
kodaline_001

Puis après peu d’attente, John Butler Trio prend le relais pour offrir a tous sa musique issue du bush et qui, il faut le dire, est terriblement entrainante a en juger par l’immense public présent sur la place et qui danse a n’en plus finir en chantant avec John.
Je n’ai pas vu cette ambiance festive les deux autres soirs lorsque après avoir rangé mon matériel photo je déambulait parmi la foule.
Quel show ! Loin de l’énergie déferlante de Shaka Ponk ! Loin de la folie délirante de Wampas ! John Butler c’est du rythme, du groove, et une virtuosité qui passe dans nos oreilles sans agressivité, juste l’envie de bouger encore et encore !

les photos de John Butler Trio
john_butler_011

Ho oui encore !
Et bien non ! Pour moi c’est fini pour cette fois-ci, mon festival s’arrête là avec une belle moisson d’images.

Un gros merci à la mairie du 3è et à Oui FM d’offrir tout ça gratuitement en plein Paris.

Merci à l’organisation pour leur accueil d’une gentillesse rassurante. A l’année prochaine